Les Aînés veulent former 7 200 aidants familiaux

Publié le par RS

Les Aînés veulent former 7 200 aidants familiaux

Publié le 03/12/2013 la dépêche du Midi

Mardi 26 novembre, s’est tenue, à Saint-Germain-du-Bel-Air, une réunion à l’initiative de Générations-Mouvement les Aînés ruraux du Lot. Dany Larvor, accompagnée de Jean Marie-Laur, président départemental, avaient invité Aurélien Pradié, conseiller général du Lot, Éric Courtin, directeur général de Lot Aide à domicile, Guy Delleur directeur de l’Ehpad de Saint-Germain, Éric Caillard, représentant le directeur fédéral de l’ADMR du Lot, Alexandre Paris ainsi que des représentants des mairies du canton et des présidents de clubs d’aînés ruraux. L’objet de cette réunion était de présenter l’action nationale «Aide aux aidants» familiaux, projet fort mis en place par Générations Mouvement pour les années à venir. Actuellement, la perte d’autonomie affecte 2,5 millions de personnes en France. Ce sont des centaines de milliers d’aidants familiaux ou proches, en moyenne plus de 50 000 par département, âgés souvent de plus de 50 ans, qui ne connaissent aucun répit, et sont capables d’aller jusqu’à l’épuisement en s’isolant peu à peu. L’action de Générations Mouvement se propose de compléter, non de concurrencer, ce qui existe déjà. Avec le soutien financier de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, 7 200 aidants proches seront informés, accompagnés et soutenus sur une période de trois ans. Des ateliers gratuite Le Lot s’est positionné comme département pilote dans cette démarche. Des ateliers vont donc être mis en place animés par deux formateurs bénévoles préparés spécifiquement, Jean-Louis Mouilhayrat, infirmier anesthésiste de formation, et Dominique Flottes, médecin. Ces ateliers ont pour objet d’informer, d’accompagner et de rassurer les aidants proches pour leur permettre de mieux vivre leur rôle. «Il faut préciser, et j’insiste sur ce point, souligne Dany Larvor, que cette action s’adresse non seulement aux aidants d’une personne âgée ou en perte d’autonomie, atteinte ou non de pathologies, mais également aux personnes venant en aide à un conjoint, à un enfant handicapé, ou bien encore à une personne isolée. N’hésitez pas à me contacter et à vous inscrire pour ces ateliers gratuits : 05 65 23 01 99».

Commenter cet article


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog